Tuesday, 23 February 2010

Where the Wild things are




LONDON FASHION WEEK IS UPON US !!!!!! Elle est même quasiment terminée, puisque dès demain il ne reste plus que les défilés de ces messieurs (les défilés homme AW 2010/2011). Et qui s'est encore distingué parmi la ribambelle de créateurs présents? Allez un indice: l'enseigne préférée de toutes les demoiselles qui rêvent de posséder la mode (oui je veux dire celles comme moi qui veulent TOUT) et qui n'ont pas suffisament de sous??? J'ai nommé TOP SHOP pardi !!!!!

Depuis quelques années déjà, la marque invite de jeunes designers à collaborer avec elle, leur permettant d'entrer sans tarder dans la sphère du "mass-market créatif" et de proposer leurs créations à des prix pas trop agressifs. L'une de ces marques, UNIQUE, participe au projet depuis 2005 et a réussi a trouvé le juste équilibre entre "high fashion", des looks ultra branchés et excentriques et "street fashion", des pièces plus réalistes et certainement plus mettables au quotidien!

Pour cette saison, les mannequins auraient pu s'être échappées du plateau de tournage du film Where the wild things are (Max et les maxi monstres si vous préférez mais les français ont oublié de romantiser le titre dont la traduction sonne trop creuse à mon goût). En effet, ce sont de très étranges créatures qui ont défilé sur le tapis de feuilles mortes samedi midi, mais ces animaleries ne sont pas pour nous déplaire: la collection s'avère tout à fait aguichante. Si l'hiver ne s'était pas autant attardé cette année on aurait presque envie d'y être de nouveau pour pouvoir se procurer leurs gilets XXL, leurs guêtres à porter sur un slim, leurs magnifiques manteaux trapèzes en peau de mouton et leurs micro-shorts en laine. Malheureusement le jeu veut que l'on attende l'Hiver prochain pour découvrir en boutique toutes ces merveilles. Allez, patience, les collections été sortent tout juste et je sens que les folies ne font que commencer!







Sur une toute autre note, je me suis inscrite au concours Benetton. Sincèrement je ne sais pas trop pourquoi, j'étais sur le site, et en état d'esprit de procrastination absolue, cherchant toute excuse pour ne pas préparer ma présentation orale sur la Convention Européenne des Droit de L'Homme (CESDH pour les fidèles). Donc voilà, maintenant c'est fait et si vous souhaitez y faire un tour et par la même occasion une envie soudaine de voter pour moi ce serait vraiment très gentil!!! (c'est ici que ça se passe) Merci :)

Sunday, 21 February 2010

The American Dream


Au grand désespoir de ma famille, j'ai tendance à passer mon dimanche en pyjama ou en jogging. Ma mère est persuadée que c'est parce que j'essaye de vivre "le rêve américain". Oui oui selon elle si je ne m'habille pas ce n'est pas parce que j'ai la flemme, que je suis plus à l'aise en pyjama, ou que je ne vois pas l'intérêt de me vêtir si c'est pour rester à la maison toute la journée. Non, sa théorie est que je le fais pour réaliser mon fantasme de vivre à l'américaine. Dieu sait d'où sort cette théorie mais j'y ai droit tous les dimanches.

Ce dimanche ne déroge pas à la règle. Je ne vais donc pas vous poster une tenue du jour mais plutôt vous proposer une recette de la semaine (cela pourrait même devenir une habitude le dimanche de proposer une petite idée culinaire). J'ai appris il y peu de temps à cuisiner les moelleux aux chocolats, et je me suis dit qu'il y a bien un ou deux gourmands que cette recette interesserait!! La cerise sur le gâteau c'est que la recette permet de préparer environ 6/8 ramequins au chocolat, ce qui permet de les conserver au frigo toute la semaine et d'en déguster un (et quelques) par jour sans avoir à ressortir son tablier!

Cette semaine j'etais à Oxford et j'en ai préparé 8 le premier jour de mon arrivée. Savourer un petit moelleux chaud tous les soirs fut un plaisir très apprécié par mon hôte!! La seule chose c'est qu'il faut que vous ayez des ramequins (ou des cocottes si vous préférez mais d'après mon expérience même les amoureux inconditionnels du chocolat ne pourront pas manger une cocotte entière, il vaut donc mieux utiliser des petits ramequins mais après tout la taille ne change rien à vous de voir!!)




Cocottes tout chocolat


Pour 6/8 ramequins environ:
-3 œufs
-125g de beurre (+50g pour beurrer les ramequins)
-125g de sucre en poudre
-200g de chocolat noir
-60g de farine
-20g de fécule de pomme de terre
-20g de cacao en poudre (du chocolat en poudre type poulain convient parfaitement)


1. Faire fondre le sucre et le chocolat au bain-marie

2. Mélanger dans un bol la farine, le fécule et le cacao

3. Ajouter le sucre au chocolat fondu, puis les œufs, et mélanger au fouet. Y incorporer le mélange farine/cacao

4. Répartir la pâte dans des ramequins généreusement beurrés, recouvrir de papier alu et laisser reposer au réfrigérateur. Pour une recette plus fondante laisser reposer jusqu'au lendemain avant de cuire

5. CUISSON: Faire préchauffer le four à 200°C (th 6/7) (pour un four traditionnel sans chaleur tournante augmenter la température et le temps de cuisson)
temps de cuisson environ 10mins (veiller à ce que la pâte ne soit pas complètement liquide, et que la partie gâteau du fondant ait eu le temps de cuire suffisamment.

Comme je vous l'ai expliqué, vous pouvez préparer la recette maintenant, et garder les moelleux au frigos quelques jours pour pouvoir les déguster tous les soirs de la semaine.


Bon appétit!


Thursday, 18 February 2010

Il était une fois...




Se lasse t-on vraiment des contes de fées? Rien n'est moins sûr! Pas de panique je ne vais pas vous parler du nouveau dessin animé mettant en scène Tiana, la premiere princesse noire de l'univers Walt Disneyien (même si ce film m'intrigue: cela fait si longtemps que tout le monde réclame un retour au classique et voilà que Disney accepte de nous refaire un film en 2D). Non je vais vous raconter l'histoire de la nouvelle campagne HERMES.

La Princesse et le petit pois, Jasmine, la Petite Sirène, Alice au Pays des Merveilles et Cendrillon sont peut être les symboles oubliés de notre jeunesse mais avec un petit coup de baguette magique du bout des doigts de Paolo Roversi, ces héroïnes de notre enfance reprennent vie... et nous qui croyions ne plus rien avoir à envier aux princesses nous surprenons en train de rêvasser devant la magnifique Karlie Kloss.




Si être une princesse signifie être habillée par Hermes, finalement je n'ai peut être pas terminé mon deuil de ne pas être née fille de Roi. Mon seul réconfort est que mon amoureux m'emmène à un Bal en juin. Un vrai de vrai avec un banquet, des filles en robes longues sirotant du champagne et des garçon en smoking. C'est la tradition à Oxford de célébrer le début de l'été de cette façon. Et je vous préviens dès aujourd'hui, j'ai besoin de votre aide pour trouver la plus jolie robe qui soit! Je pensais peut être en louer une pour l'occasion, qu'en pensez vous? ou aller faire un tour chez BCBG...








La Vie comme un Conte
Hermès -Printemps/Été 2010 -

Friday, 5 February 2010

Lovely to meet you :-)


Bonsoir tout le monde.
Du fin fond de mon lit ce soir je me suis rendue compte qu'il fallait que je me lance. Mon côté petite parisienne superficielle est une source d'incompréhension pour beaucoup de mes amis et de ma famille. Comment vous dire, je suis étudiante en droit, en master bilingue plus précisément, et je ne vois pas pourquoi je laisserai tomber ma passion pour la mode, la vie et tout le reste sous prétexte que je fais des études "conventionnelles".

Peu de personnes dans mon entourage vivent pour la mode et la création. Pour moi c'est un jeu.

jeu artistique
jeu imaginatif
jeu superficiel
jeu vital

Je n'ai pas de talent de créatrice ou de styliste moi même mais ne peux me passer de la mode et tout ce qui l'entoure.

J'ai besoin de m'exprimer, de parler, d'échanger, de partager...
Alors je me tourne vers vous...
Vous qui tombez sur cette page peut être par hasard, peut être par curiosité, peut être par chance
voici mon chez moi
vous y decouvrirez mes passions, mes coups de cœur, mes envies, mes rêves...

Je ne cherche pas à m'exhiber, simplement à m'exprimer... alors entrez dans mon jeu... c'est par ici...